19 January 2016,
 0

L’humidité relative se décrit comme étant la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air.

Quand l’air chaud, chargé de vapeur d’eau, entre en contact avec une surface froide, par exemple, une fenêtre tard en automne et en hiver, la vapeur se transforme en eau (condensation) et les surfaces deviennent trempées.

Inspection de bâtiment: les signes de l’humidité

Voici une liste de certains signes révélateurs d’un problème d’humidité dans une demeure.

Un bon inspecteur en bâtiment notera un problème d’humidité s’il y a :

  • présence de buée et dans les pires cas, d’eau sur les fenêtres et les cadres de fenêtres.
  • apparition d’efflorescence, une poudre (sel) blanchâtre sur les murs ou le béton,
  • du papier peint ou la peinture qui lève,
  • de la condensation ou des taches de moisissure sur le plafond ou les murs,
  • des taches de moisissure :
    • entre les carreaux de céramique (joints),
    • à la surface du couvre-sol,
  • une odeur caractéristique de moisi (de renfermé ou d’humidité)
  • de l’humidité (condensation) autour de la toilette, de la baignoire ou du lavabo,
  • un réservoir de toilette qui est :
    • trempé sur les pourtours,
    • recouvert de moisissure en dessous,
  • présence de givre dans l’entretoit (le vide entre le dessous de la toiture et le plancher du grenier)

Quel est le taux d’humidité normal dans un bâtiment?

Inspection en bâtiment pour vérifier l'humiditéEn hiver, la vapeur d’eau contenue dans l’air ne devrait pas dépasser 45 %, mais par grands froids, un taux d’humidité de 30 % ou même un peu plus bas aidera à empêcher l’accumulation d’eau sur les fenêtres et autres surfaces froides.

Par contre, si vos fenêtres offrent un bon rendement énergétique (si elles sont homologuées ENERGY STAR®), un taux d’humidité un peu plus élevé peut être maintenu sans qu’il n’y ait de condensation.

 

Taux d’humidité maximum recommandé selon la température à l’extérieur (hiver)

Pourcentage d’humidité maximum recommandé Température à l’extérieur
40 % -50C à 00C
35 % -110C à -60C
30 % -170C à -120C
25 % -240C à -180C
20 % -290C à -250C
15 % -300C

 

Inspection en bâtiment: symptômes d’un problème de moisissures

La moisissure se développe à l’intérieur des murs et non pas à la surface. Le problème est donc difficile à détecter. Lorsqu’il est apparent, il est souvent déjà préoccupant. La moisissure est une maladie qui infecte un bâtiment.

L’inspecteur en bâtiment joue alors de rôle de médecin. Il peut identifier le problème, car il en connaît parfaitement les symptômes. Lorsque le diagnostic est posé, il prescrira le traitement approprié afin de l’éradiquer. Heureusement, on peut la combattre efficacement et éviter qu’elle ne sévisse à nouveau.

Par contre, la cause première de ce problème majeur est l’humidité. En effet, les moisissures sont des microorganismes qui incluent les levures et les champignons. Elles se développent généralement sur les substrats organiques comme :

  • le bois,
  • les enduits de colle organique,
  • le plâtre,
  • les tapis,
  • les vêtements,
  • les carreaux de plafond,
  • etc.

Il leur suffit d’un milieu :

  • chaud : température oscillant entre 2oC et 40oC (et même plus)
  • mal aéré et
  • humide

 

Problèmes causés par un taux d’humidité trop bas (30% ou moins)

Un taux d’humidité trop bas peut sembler une bonne chose, mais des problèmes de santé peuvent aussi en découler :

  • inconfort permanent,
  • yeux secs,
  • irritation des voies nasales,
  • légère inflammation de la gorge,
  • difficultés respiratoires,
  • etc.

Un inspecteur en bâtiment chevronné pourra détecter un taux d’humidité trop faible en analysant la structure de la demeure et vos biens.

En plus d’avoir un impact sur votre santé, un air trop sec peut aussi avoir des répercussions sur votre demeure. En effet, un taux d’humidité trop faible peut :

  • être la cause de craquelures dans le bois et le placoplâtre,
  • causer une diminution de volume du bois (couvre-planchers…),
  • nuire grandement au bon fonctionnement de votre piano et autre instrument en bois, à leur qualité sonore ainsi qu’à la stabilité des accords.

Problèmes causés par un taux d’humidité trop élevé (55 % et plus)

Pour les occupants de la maison

Les aînés, les enfants et les gens dont la santé est déjà fragilisée sont plus vulnérables aux :

  • allergies,
  • irritations du nez, des yeux et de la gorge,
  • essoufflements et respiration sifflante,
  • problèmes d’asthme plus intenses.

Un inspecteur en bâtiment professionnel connaîtra les effets d’un taux d’humidité trop élevé sur la structure intérieure de la demeure et vos possessions…

  • altérations de certains éléments du bâtiment résidentiel et du mobilier,
  • imprégnation de moisissures,
  • cernes d’humidité séchés sur les plafonds et les murs (sous les fenêtres)
  • pentures, clous, vis, luminaires… oxydés,
  • poudre blanche (efflorescence) sur le béton du solage ou des murs de fondations,
  • bois pourri ou à tout le moins noirci, dans l’entretoit, entre autres,
  • toiture ayant atteint la fin de sa durée de vie utile,
  • etc.

Si les murs extérieurs sont humides :

  • les briques, le plâtre et les joins seront endommagés à la base des murs,
  • des moisissures, champignons et de la mousse seront présents au bas des murs,
  • il y aura des fissures sur les murs extérieurs des fondations

 

Problème de condensation dans les fenêtres et solutions

Selon l’intensité du problème, il y a formation de buée, d’eau et même de givre lorsque trois (3) conditions sont associées :

  1. l’air ambiant (chaud) est saturé d’humidité,
  2. la ventilation est déficiente (l’échange d’air entre l’extérieur et l’intérieur),
  3. une surface froide peut servir de base sur laquelle l’humidité de l’air peut se liquéfier.

Évidemment, une fenêtre dont la surface est recouverte de buée, d’eau ou de givre réduit l’éclairage naturel provenant de l’extérieur. Concernant les montants de fenêtre et les autres surfaces contiguës, l’excès d’humidité peut aussi :

  • causer de la moisissure (taches),
  • faire écailler la peinture et, dans les cas extrêmes,
  • les faire pourrir et altérer le mur sur lequel ils sont fixés.

 

1.     Solutions pour abaisser le taux d’humidité

Ce que vous pouvez faire :

  • faire fonctionner la hotte de la cuisinière lorsque que vous cuisinez
  • partir le ventilateur de la salle de bain si vous prenez un bain ou une douche
  • laisser l’air circuler librement autour des fenêtres :
    • ouvrez les rideaux et les stores. Pendant la nuit, n’abaissez pas les stores jusqu’au rebord de la fenêtre afin de permettre à l’air chaud des sources de chaleur situées sous la fenêtre de circuler près de la vitre,
  • n’emmagasiner pas votre bois de chauffage à l’intérieur.
  • installer un film plastique sur la fenêtre.

Ce que votre inspecteur en bâtiment est susceptible de recommander à la suite à sa visite :

  • couvrir la terre battue du vide sanitaire de polyéthylène (0.15 mm),
  • ventiler le vide sanitaire pendant l’été,
  • vous assurer du bon fonctionnement de vos drains agricoles et des gouttières,
  • vérifier que la pente du terrain autour de la résidence entraine l’eau de ruissellement loin de cette dernière,
  • protégez votre sous-sol contre l’excès d’humidité (déshumidificateur)

2.     Solution pour améliorer la ventilation du bâtiment :

Inspection prévente pour bâtimentUn inspecteur en bâtiment recommandera d’apporter les corrections visant à améliorer la ventilation du bâtiment s’il constate qu’elle est déficiente. Il préconisera :

  • l’installation d’un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC) si vous n’avez pas de système de ventilation mécanique (échangeur d’air connecté avec l’extérieur) et que votre maison est hermétique,
  • l’ouverture de fenêtres opposées quelques minutes par jour,
  • si le problème ne survient qu’une ou deux fois par hiver, par temps très froid, il est possible que de faire fonctionner la hotte de cuisinière suffise à faire baisser le taux d’humidité (si elle est raccordée avec l’extérieur).

 

3.     Solution pour limiter la présence de surfaces froides sur laquelle la condensation peut se former.

Lorsqu’une source de chaleur (plinthe électrique par exemple) est installée sous la fenêtre, la température de l’air près de celle-ci est réchauffée. La condensation sera donc moins susceptible de se former à la surface des matériaux. Un inspecteur en bâtiment vérifiera si toutes les pièces de la maison comportent une source de chaleur fonctionnelle.

 

Fuite dans l’enveloppe du bâtiment (pare-vapeur)

Un pare-vapeur est la membrane (plastique, aluminium, etc.) placée dans les plafonds et les murs intérieurs de la résidence. Elle est utilisée pour empêcher l’air chaud et humide de la maison de s’infiltrer dans les matériaux des murs donnant sur l’extérieur, lesquels sont plus froids.

Si, malencontreusement il y a des ouvertures dans le pare-vapeur, l’humidité de la maison pourra s’infiltrer à l’intérieur des murs et dans l’entretoit. Lorsqu’elle se dépose sur la surface froide des murs donnant sur l’extérieur, l’humidité s’y condenser et forme un milieu humide favorable au développement des moisissures.

L’air peut être poussé à l’intérieur des murs de trois (3) façons :

Effet de cheminée

Nous savons que l’air chaud est plus léger (montgolfière), donc qu’il s’élève.

C’est ainsi qu’il peut atteindre l’entretoit et s’infiltrer dans le pare-vapeur altéré recouvrant la toiture, les murs et le plancher du grenier.

Action du vent

Pensez à une porte qui se ferme brusquement si elle est située sur la trajectoire du courant d’air formé par deux (2) fenêtres opposées qui sont ouvertes.

Le vent qui circule crée une pression positive du côté où il pousse sur la porte et une pression négative de l’autre côté. Imaginons que la porte représente votre résidence. Ainsi, le vent pousse l’air chargé d’humidité domestique à l’intérieur des murs par le biais des ouvertures dans le pare-vapeur. Lorsque cet air se dépose sur les surfaces froides des murs donnant sur l’extérieur, il s’y condense.

Ventilation mécanique

Le rôle des ventilateurs est d’envoyer l’air humide vers l’extérieur. Cette extraction a pour effet de réduire la pression de l’air à l’intérieur de la demeure. Si un système de ventilation mécanique (incluant la hotte de la cuisinière) est non étanche, il peut, au contraire, répandre l’humidité à travers la structure (entretoit) et l’intérieur de la maison. L’air chaud et humide pourra alors se faufiler à l’intérieur des murs par le pare-vapeur endommagé. Puis, en se déposant sur les surfaces froides des murs donnant sur l’extérieur, cet air chaud et humide formera de la condensation qui favorisera le développement de moisissures.

 Dans la mesure du possible, l’inspecteur en bâtiment déterminera visuellement l’état du pare-vapeur. Lorsqu’il est question du taux d’humidité d’un bâtiment, l’inspecteur en bâtiment joue un rôle déterminant. C’est la raison pour laquelle il est primordial de faire le bon choix lorsqu’il s’agit de choisir son l’inspecteur qui exécutera les vérifications.

 

Comparez les soumissions de 3 inspecteurs en bâtiment pour vos problèmes d’humidité

Les inspecteurs immobiliers membres du réseau Soumissions Inspecteurs sont tous des professionnels qui connaissent les signes et symptômes d’un problème d’humidité dans un bâtiment et qui sauront recommander des solutions éprouvées. En plus de l’humidité, il existe 6 éléments-clés à faire inspecter dans votre maison par un inspecteur en bâtiment.

Vous pouvez recevoir des estimations des prix pour l’inspection de votre maison de la part de plusieurs d’entre eux, en une seule demande, en remplissant le formulaire de demande de soumissions en ligne situé sur cette page. Ce service est gratuit et sans engagement de votre part.

Plus d’information sur les vices cachés dans une maison

En cliquant sur “Obtenir mes 3 Soumissions”, vous accepter les termes et conditions